Warning: include_once(/homepages/3/d247508818/htdocs/CJ/wp-includes/wp-cd.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/3/d247508818/htdocs/CJ/wp-includes/post.php on line 1

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/3/d247508818/htdocs/CJ/wp-includes/wp-cd.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.6') in /homepages/3/d247508818/htdocs/CJ/wp-includes/post.php on line 1
Designer VS Scientifique | Caroline Journaux
Designer VS Scientifique
Designer VS Scientifique
Designer VS Scientifique
Designer VS Scientifique
Designer VS Scientifique

Designer VS Scientifique

Projet de diplôme de l’ENSCI Les Ateliers

Vers une tentative de mode d’emploi designer/scientifique

Je mène lors de mon diplôme une démarche, sociologique et exploratoire, sur la nature et la complexité des rapports entre designers et chercheurs. Je questionne à travers cette réflexion, théorique et pratique, de nouvelles relations possibles entre les deux communautés. Je propose à chacun des chercheurs que j’ai rencontrés, un ethnologue, un anthropozoologue et un géophysicien, une expérience collaborative. Pour cela, je mets en place une méthodologie (définition de postures, proposition de protocoles et création d’outils-interfaces) afin de réunir designer et scientifique autour d’une problématique établie conjointement. Au terme de ce projet, je parviens à mettre en évidence des ouvertures, mais aussi des points de résistance parmi les territoires et les interventions possibles du designer dans la sphère scientifique.

Phase 1: théorie
Le rond bleu représente de chercheur / le rond orange symbolise le designer.
Je mets en évidence 8 modes d’interaction possibles entre 2 collaborateurs.

Ces 8 modes d’interaction me permettent de définir une vingtaine de protocoles de collaboration possibles entre designers et chercheurs. A travers le déroulé d’un projet, j’observe dans quelle temporalité, selon quelles phases de travail et quels modes d’interaction les 2 protagonistes peuvent travailler à un même projet.

Quelles attitudes peut adopter le designer pour se rapprocher du chercheur et comprendre sa méthodologie ? Que peut-il offrir en terme de matière, de réflexion et d’outils ? Quel est le moment adéquat pour venir à la rencontre du chercheur ?

Cette phase théorique constitue le fondement de la réflexion de mon projet. L’élaboration de ces outils m’a permis de mettre en évidence des problématiques et d’interroger la nature de mon intervention dans le cadre d’une collaboration avec des chercheurs.

Je teste ensuite mes différentes hypothèses et je mets à l’épreuve de la rencontre mes théories.

Je rencontre 3 chercheurs qui seront pour moi les représentants de 3 typologies de sciences. Je propose à chacun d’entre eux de travailler avec moi sur une thématique définie d’un commun accord. Je fonctionne sur le mode essai/erreur pour tester la viabilité de mes hypothèses. Parmi ces 3 chercheurs, seuls 2 décident de me suivre dans cette aventure.

Voici les 2 pistes issues de la collaboration la plus fructueuse et passionnante avec Giovanni Occhipinti, chercheur en géophysique.

Piste 1 : Projet d’application téléphonique “Tsunami” pour la prévention et l’alerte au tsunami

Giovanni étudie la signature des tsunamis dans l’ionosphère (strate située au-dessus de l’atmosphère). Il utilise à l’heure actuelle des données émises par des bornes GPS fixes situées au sol pour modéliser cette perturbation. Cette technique permet de déceler avec 2h45 d’avance l’arrivée d’un tsunami. Comment mettre à profit cette découverte ? Comment la mettre à disposition de la population?

Nous décidons de proposer un projet prospectif qui court-circuite le relais d’information institutionnel en place actuellement pour gagner un temps considérable. Le projet prend en compte un aspect essentiel : le facteur humain. l’application est avant tout conçue pour la population menacée par ces violentes  catastrophes. Parmi les fonctionnalités : visualisation de la zone  de danger, accès à un itinéraire optimisé d’évacuation, accès à la position de ses proches, système de géolocalisation pour l’organisation du sauvetage. L’application sensibilise l’utilisateur en le sollicitant pour participer au programme de recherche pour la détection de tsunamis. Il devient alors relais d’information : une borne GPS mobile.

Tout l’intérêt du projet est de concilier au sein d’une même application un outil pour la recherche et un usage pour les particuliers. Ce service humanitaire met en lien direct la Science et la population.

Piste2 : Data vizualisation

L’enjeu est de proposer un autre mode de représentation à Giovanni pour visualiser le phénomène qu’il étudie. Ainsi, on obtient une nouvelle lecture qui peut permettre de déceler de nouvelles informations.

Modélisation 3D à partir des données scientifiques récupérées des bornes GPS bi-fréquence de la perturbation d’un tsunami dans la ionosphère.

Forme 3D obtenue modélisée par prototypage rapide pour visualiser et rendre tangible un phénomène complexe et invisible à l’oeil nu. Elle devient aussi un objet de dialogue entre le designer et le chercheur.

 

Année : 2009